Saintes-Marie-de-la-Mer : « Les proches de Jésus »

Saintes-Marie-de-la-Mer : "Les proches de Jésus"

Saintes-Marie-de-la-Mer :

« Les proches de Jésus »

 

Nous vous proposons de poursuivre notre pérégrination sur les Hauts lieux de Provence.

Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de la Famille de Jésus. La tradition nous dit que Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante Sara, fuyant  en barque sans gouvernail atterrissent sur la plage des Saintes .

La Chambre Haute de l’église contient les chasses des saintes, nous soulèverons les pans de la « Tente de la Rencontre »

HISTOIRE ET TRADITION

La Camargue était, dans l’Antiquité, une île consacrée au dieu égyptien Râ, père du soleil.

Le village des Saintes Maries de la Mer est bâti à proximité de l’emplacement de l’oppidum Râ. Il s’appellera Notre Dame de Ratis, qui donnera plus tard Radeau, puis Notre Dame de la Mer, et ne prendra son nom actuel qu’en 1838.

Victimes en Palestine, avec d’autres évangélisateurs, de la persécution par les Juifs, des familiers de Béthanie, Lazare, Marthe, Maximin, Marie-Madeleine, Marie-Jacobé, Marie-Salomé, Sidoine, l’aveugle de Jéricho, Parmenas, un des sept diacres, Joseph d’Arimathie et quelques autres seront escortés jusqu’au port de Joppé (Jaffa) pour y être embarqués, sur un « bateau sans voile ni rames » qui, guidé par la providence, aborda le rivage provençal non loin de l’oppidum Râ.

Dans la tradition du culte des Trois Maries et de la Sainte Parenté, Marie Salomé et Marie Jacobé, filles de sainte Anne, sont demi-sœurs de la Vierge Marie. Elles font partie de celles qui « avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour le servir ». Elles l’ont suivi jusqu’au pied de la Croix avec sa Mère, saint Jean et Marie-Madeleine.

C’est vers l’an 45-46, qu’elles allument le feu de la Foi chrétienne qui va ensuite se propager dans toute la Gaule et bien au-delà.

Ces Saintes Femmes témoignent de l’événement pascal qu’elles ont vécu et disent la Parole du Christ qu’elles ont recueillie de sa bouche et longuement médité ; elles sont les messagères de la Bonne Nouvelle de la Résurrection.

 

LE PREMIER SANCTUAIRE

Dans son testament de 542, saint Césaire, évêque d’Arles, mentionne une église construite avant le VI° et dédiée à Notre Dame du Radeau.

De dimensions modestes – on parle d’environ 15 mètres – elle occupait la partie centrale de la nef actuelle, touchant le chœur. On l’avait construite autour du puits (visible encore de nos jours), la tradition disant que les Saintes avaient élevé là un autel à la Sainte Vierge, le premier sur la terre des Gaules, et avaient vécu près de ce puits.

L’église primitive, d’abord conservée à l’intérieur de l’église forteresse actuelle (construite aux X1° et XII° siècle), est démolie lors des fouilles ordonnées par le roi René en 1448.

 

 LES PÈLERINAGES

Ce Sanctuaire est l’un des tout premiers lieux de pèlerinage de la Provence. Les pèlerins n’ont jamais cessé d’affluer sur ce Lieu Saint, surtout après la découverte des Reliques le 4 décembre 1448.

Les corps de Marie Salomé et Marie Jacobé reposent dans les châsses qui demeurent dans la « Chapelle haute », qui ne sont descendues au moment des pèlerinages.

Le sanctuaire est particulièrement fréquenté par le peuple des Gitans qui vénèrent ici leur Sainte Patronne, Sara, considérée depuis toujours comme une compagne des Saintes Femmes.

LES RELIQUES

Les reliques des Saintes Maries sont particulièrement vénérées durant trois Pèlerinages.

  • Le premier a lieu les 24 et 25 mai avec la participation des Gitans. Le 24 mai, on mène en procession à la mer la patronne des Gitans, et, le lendemain, c’est la procession à la mer pour les Saintes. Pendant ces deux jours, offices et prières se succèdent dans l’église.
  • Le second a lieu le dimanche le plus proche du 22 octobre. Seules les statues des Saintes sont amenées en procession à la mer.

  • Le troisième est organisé le premier weekend de décembre, ce pèlerinage commémore la Translation des Reliques. Le samedi la cérémonie de Descente des Châsses dans l’après-midi est suivie à 21 h par une procession aux flambeaux; la Barque des Saintes est portée en procession. La procession se forme au pied de la Croix de Jérusalem près des arènes et se dirige par les petites rues du village jusqu’à l’église Notre Dame de la Mer. La Messe solennelle du dimanche est suivie, l’après-midi par la cérémonie de la Remontée des Châsses.

 

Cérémonie de la remontée des châsses.

 

LA BARQUE DES SAINTES :

 

Marie Salomé, mère des apôtres Jacques le Majeur et Jean, est la blonde à l’avant de la barque. Représentée mains jointes, elle regarde en arrière. Son visage révèle une grande tristesse, celle d’une mère qui a vu son fils, Jacques décapité en public.

Marie Jacobé, mère de quatre fils dont Jacques le Mineur, premier évêque de  Jérusalem, est la brune dans la barque. Représentée à l’arrière de la barque, elle tient dans sa main gauche un vase à parfum, un élément rituel important de l’époque.

Par l’intercession des Saintes des malades ont retrouvé la santé, des personnes en grand danger ont été sauvées. En témoignage de reconnaissance de nombreux  EX-VOTOS interpellent et stimulent à grandir dans l’action de grâce.

Les Saintes Maries ne sont pas arrivées en Provence comme des plaignantes en quête d’une terre d’asile pour fuir la persécution qui sévissait à Jérusalem contre les disciples du Christ !

Elles ne sont pas venues se réfugier bien au calme pour mourir en paix car elles portaient en elles une indicible Bonne Nouvelle qui leur brûlait le cœur, « une grande joie qui sera pour tout le peuple ».

Aussi nous ne nous lassons pas, deux mille ans plus tard, de laisser résonner en nous leur beau message,

Magnifiquement relayé avec des mots neufs du Pape François :

 « LA JOIE DE L’ÉVANGILE » !

 

 

  • Ajouter à mon agenda 26-06-2019 07:00 26-06-2019 19:00 Europe/Paris Saintes-Marie-de-la-Mer : « Les proches de Jésus »

    Nous vous proposons d’aller à la rencontre de la Famille de Jésus, tradition qui nous dit que Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante Sara.

    Les-Saintes-Marie-de-la-Mer
  • Inviter et partager

Service diocésain des pèlerinages

Adresse

Saintes-Maries-de-la-Mer, France Voir sur la carte

Contact

SERVICE DIOCÉSAIN des PÈLERINAGES
ÉVÊCHÉ - 68 Impasse de Beaulieu - CS 30518
83041 TOULON CEDEX 09
pelerinages@diocese-frejus-toulon.com
Tel : 04 94 27 92 71- 06 52 51 13 09
ROVS : N° IM083110020